Accueil
Sites de plongée
  • Les Gaillouneys

     

    Dans le cadre de la fortification de la façade atlantique durant la seconde guerre mondiale, les troupes d'occupation allemandes vont implanter plusieurs positions d'artillerie, à hauteur du Bassin d'Arcachon, pour repousser un éventuel débarquement des alliés. Progressivement, des abris bétonnés seront construits afin de protéger les canons, le personnel, les munitions et le matériel.
    Une de ces batteries, codée Ar.47 dans le Mur de l'Atlantique et usuellement appelée « les Gaillouneys » (du nom de la maison forestière située à proximité) a la particularité d'être aujourd'hui, en très grande partie, immergée dans la passe sud du Bassin d'Arcachon sous l'effet de l'érosion atypique du trait de côte.

    Les recherches documentaires et sous-marines débutées en 1998 sur ce complexe militaire important du secteur Arcachon, armé de six canon-obusiers russes de 15,2 cm sous des casemates 669, ont montré, que l'essentiel des ouvrages construits à l'époque par l'organisation Todt, étaient désormais répartis dans une zone sublittorale d'environ six hectares.

    On peut y dénombrer plus d'une centaine d'éléments bétonnés, de tailles très variables, situés à une profondeur pouvant atteindre vingt mètres. Les plus volumineux sont des abris standardisés dont l'épaisseur des murs et du plafond atteint deux mètres de béton armé, conçus pour résister aux bombardements. C'est le site sous-marin de blockhaus le plus important identifié à ce jour en Europe.

    Une nouvelle carte sous-marine de la partie actuellement immergée de la batterie des Gaillouneys sera éditée par l'association GRAMASA au début de l'été 2014. Elle permettra de localiser avec une grande précision les blockhaus engloutis et de créer ses parcours sous-marins.

    Acheter la nouvelle carte sous-marine des Gaillouneys.

     

  • Les Sablonneys

     

    La plupart des bunkers de ce point d'appui, codé Ar.46 dans le Mur de l'Atlantique, sont actuellement immergés au sud de la Dune du Pyla à hauteur du camping du Petit Nice.

    On peut y dénombrer une dizaine de structures englouties à une profondeur pouvant atteindre les 25 mètres. La grande majorité de ces blockhaus correspondent à des types différents de ceux que l'on peut rencontrer aux Gaillouneys.

     

    Une carte de la partie actuellement immergée de la position Ar.46 a été éditée par l'association GRAMASA en 2009.

    Elle permet de localiser avec une grande précision les ouvrages engloutis et de réaliser ses balades sous-marines au compas de plongée.

    Acheter la carte sous-marine des Sablonneys.

     

    Correspondances du plan ci-contre avec la carte sous-marine des Sablonneys :

    • 604/09 : Le Filet
    • 604/17 : Le Congre
    • 501 : La Faille
    • 646/07 : La Citerne
    • L411/24 : La Barque
    • 506d/18 : La Caponnière
 

Identification

Réservé aux membres du GRAMASA